VEF Blog

Titre du blog : Cellulle des Anciens Militants PDG de la Diaspora
Auteur : ancienspdgetranger
Date de création : 04-03-2013
 
posté le 13-02-2018 à 09:29:12

Législatives : Le gouvernement en précampagne ?


Plusieurs membres du gouvernement, membres de la majorité ou de l’opposition, semblent déjà lancés dans la précampagne pour les prochaines élections législatives. Les remises de dons et autres expressions de solidarité n’en finissent plus.

Du matériel remis par Jean-Fidèle Otandault à la mairie du 2e arrondissement de Port-Gentil.

 

En décembre dernier, le prétexte était tout trouvé : il s’agissait de célébrer les fêtes de fin d’année avec les nécessiteux ou de remercier les populations à la suite de la nomination de certains d’entre eux. Passées les célébrations, les membres du gouvernement, membres de la majorité ou de l’opposition, n’ont pourtant pas fini de multiplier les sorties sur le terrain. Les nombreux retours dans leurs différents fiefs cachent mal leur volonté de se rappeler aux bons souvenirs des électeurs.

Du Premier ministre au directeur général récemment nommé, l’on rivalise de générosité. A deux mois des législatives prévues pour avril prochain, les remises de dons se succèdent aux expressions de compassion. Jean-Fidèle Otandault (ministre du Budget et des Comptes publics) et Pascal Houangni Ambouroue (ministre du Pétrole et des Hydrocarbures) sont lancés dans une guerre de communication à Port-Gentil, bien que les deux «briguent» des arrondissements différents. Clotilde Chantal Mbouba Louey (ministre déléguée à la Décennie de la femme) n’a presque jamais raté une sortie des deux ministres qui tentent de se présenter comme les plus proches des populations de la capitale économique et de la province de l’Ogooué-Maritime.

Dans le Woleu-Ntem, les membres du gouvernement se réclamant de l’opposition sont également en opération de charme dans leurs fiefs. C’est notamment le cas de Jonathan Ndoutoume Ngome (ministre délégué à la Protection sociale) qui, au nom d’Ali Bongo, n’a pas cessé de multiplier les réceptions auxquels sont exclusivement conviés les ressortissants de Mitzic, sa ville natale. Le cadre de Démocratie nouvelle était encore récemment l’initiateur d’une cérémonie de remise de dons en matériel médical au profit de l’hôpital de sa localité. A Bitam, son compagnon du parti, Patrick Eyogo Edzang (ministre de l’Eau et de l’Energie) n’en fait pas moins.

Du concours de salubrité d’Oyem à la remise de passeports aux jeunes de la localité, en passant par le lancement du mouvement «J’aime Oyem», Estelle Ondo (ministre des Transports et de la Logistique) ne fait plus un mois sans aller au contact des populations d’Oyem. Ne disposant pas d’étiquette politique officielle depuis son limogeage de l’Union nationale, elle pourrait bien se présenter en candidate indépendante, à moins de rejoindre Le Gabon nouveau de Mike Jocktane.

Pour le reste des ministres, si la communication est encore peu agressive dans les médias nationaux et sur les réseaux sociaux, chacun d’eux a déjà lancé (ou relancé) le contact avec ses potentiels électeurs. Comme si ces élections législatives détermineront leur avenir dans le gouvernement.