VEF Blog

Titre du blog : Cellulle des Anciens Militants PDG de la Diaspora
Auteur : ancienspdgetranger
Date de création : 04-03-2013
 
posté le 23-09-2015 à 12:04:22

Paulin Obiang Ndong claque la porte du RPG

Se disant marginalisé depuis cinq ans, l’ancien secrétaire exécutif du Rassemblement pour le Gabon (RPG) a récemment décidé de démissionner officiellement.

La gestion du RPG par Paul MbaAbessolo, de plus en plus critiquée. © mendzimesoso.com

La gestion du RPG par Paul MbaAbessolo, de plus en plus critiquée. © mendzimesoso.com

 

Militant depuis 1993, membre influent de ce parti, qu’il a notamment eu l’occasion de représenter lors d’élections législatives et locales, Paulin Obiang Ndong a dit ne plus se reconnaître dans le mode de gestion du Rassemblement pour le Gabon (RPG). Ces dernières années, l’homme était retrait. Il réfléchissait, et depuis quelques jours, ses idées lui ont semblé parfaitement claires : il a décidé de démissionner, ainsi que l’on fait d’anciens militants, à l’instar de Rose Allogo-Mengara ou Pierre Amoughe Mba en 2014. La première a rejoint le Parti démocratique gabonais (PDG) et le second a lancé l’Union pour le progrès et la liberté (UPL). Pour sa part, Paulin Obiang Ndong dit réfléchir à la suite. En attendant, il entend consacrer son temps au développement du Mouvement des amis d’Obiang Ndong (MAO), qui compterait aujourd’hui 2 500 membres, à l’en croire.

Si sa démission aurait pu intervenir depuis son départ du poste de secrétaire exécutif, l’ancien sénateur a indiqué, dans une correspondance adressée au président du RPG, qu’à travers son initiative, il s’agit en réalité d’«une forme de régularisation de (sa) situation politique». Et pour cause : le démissionnaire explique être déconcerté par le positionnement pour le moins flou de son parti depuis quelques temps, notamment depuis son refus d’intégrer le gouvernement alors que le RPG est membre de la majorité. «Cette incartade a pu me convaincre du non sens de continuer à appartenir au RPG malgré que j’en sois légalement cofondateur», s’est-il expliqué.

Mais ce flou n’est pas la seule raison de son départ. Président de la cellule de réflexion du Woleu (Oyem), conseiller du président du RPG, président de la commission de révision des statuts, secrétaire exécutif et conseiller politique de Paul Mba Abessole, Paulin Obiang Ndong dit être mis au ban de son parti politique. «La marginalisation dont je fais l’objet depuis 2010 par la direction du parti, le refus par elle de capitaliser mon expérience politique et d’administration du parti, le positionnement du parti depuis 2010 suite à la violation des statuts du parti en leurs articles 101 et 102, ont fini de me convaincre de ce que nos profils de pensée ne pourraient plus jamais se rapprocher. J’ai attendu longtemps en vain la correction de ces erreurs, malheureusement, elles ont fini par constituer une fondamentale divergence de méthodes de gestion et de stratégies politiques entre nous», a-t-il donné à lire. Comme quoi, malgré l’appel à l’unité lancé en juin dernier par Paul Mba Abessole, à l’occasion du 25anniversaire de son parti, la saignée se poursuit au RPG.